Quelques vérités sur la grossesse

Quelques vérités sur les idées reçues de la grossesse…

– Etre enceinte n’est pas une maladie, on peut aller au resto, se promener, faire du shopping ou même répondre au téléphone. C’est sur, on ne peut plus se prendre de cuite, sauter en parachute ou faire un trekking de 50 km, mais la plupart des gens qui n’attendent pas de bébé, ne peuvent pas le faire non plus. On continue à aller au boulot, à faire le ménage ou les courses.

– On doit faire attention à ce que l’on mange. Ce n’est pas un caprice, mais on préfère se sacrifier quelques semaines et de ne pas culpabiliser toute sa vie d’avoir fait du mal au bébé. Donc, les « comment faisaient nos mères avant? » ou « juste un morceau/verre, ça ne va pas te tuer », ce n’est pas toujours approprié et délicat (et la mortalité infantile n’était pas moins basse à l’époque de nos mères).

– On parle un peu plus de « bébé ». C’est un peu pareil quand on achète une maison, un bouledogue, un cabriolet ou le dernier smartphone. Mais on ne parle pas que de ça non plus (même si il passe avant tout le monde), on continue de regarder Desperate Housewives, de se maquiller ou de lire.

– On est hyper émotive ET susceptible. Merci les hormones, pleurer devant Bob l’Eponge ou s’énerver parce qu’on n’arrive pas à faire un créneau ou une omelette, ça arrive à tout le monde. Et le premier qui prend, c’est très souvent le chéri.

– On est moins patiente. Soyez indulgent, ça ne dure qu’un temps.

– On n’aime surtout pas les remarques du genre « la grosse », « t’attends des jumeaux? », « je te raconte pas comment tu seras à 9 mois », mais on adore les « tu as une mine radieuse », « ça te va bien la grossesse ». On reste des femmes, même si on se prend moins la tête devant l’aiguille du pèse-personne.

– On est parfois malade ou très fatiguée. MAIS avoir un alien dans le ventre ne nous rend pas plus hypocondriaque que certains hommes uhuh. Quand on est malade, on a juste mal au dos, aux fesses, aux cheveux, au bide. C’est juste les maux de la grossesse.

– On ne vomit pas toutes du matin au soir. Chaque femme vit sa grossesse de façon différente.

– On est un peu moins disponible car on est malade et parfois angoissée. On est quand même responsable de la vie d’un petit être et on a peur/ on culpabilise facilement. Mais on est toujours disponible pour ses ami(e)s ou sa famille.

– On est très épanouie. Et ça, ça ne plait pas aux jaloux(ses). Le bonheur arrive toujours, un jour, ça sera votre tour.

– On aime bien avoir de l’attention. Un peu comme vous, quand vous avez la varicelle.

– On a des envies, pas forcément de fraises à minuit en plein mois de décembre. Moi, j’ai envie d’épices, de bouffe indienne, de moutarde et cornichons, bref de Picadilly, mais aussi de chocolat et de fruits exotiques.

– On a la poitrine de Kim Kardashian, mais en douloureux et lourd, et on n’a pas sa fortune.

– On se fait toujours draguer, voire même plus, alors qu’on a le bide proéminent. Un conseil, si vous êtes célibataires, ayez une copine enceinte avec vous.

– On ne nous laisse pas passer aux caisses prioritaires et on nous donne pas sa place dans le métro ou dans le bus.

Voilà, je ne suis qu’à quatre mois, la liste sera surement à allonger et je vous épargne les désagréments physiques (allez sur doctissimo ^^)…

Mais je crois que toutes celles qui ont vécu une grossesse seront d’accord avec moi 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s