Tuto DIY: Décorer un carnet façon Patchwork – A partir de 8 ans

Bonjour,

Cette semaine, je vous propose un DIY très facile: Décorer un carnet rien qu’en collant des morceaux de papiers.

1

Il vous faut donc:

  • Un carnet
  • Trois feuilles de scrapbooking
  • De la colle blanche
  • Un pinceau (pour appliquer la colle), une règle, une paire de ciseaux, un crayon à papier
  • Des Posca ou autres feutres

2

– Mesurer la couverture et découper deux rectangle dans le papier. Les coller sur le carnet (recto et verso) à l’aide de la colle blanche. Laisser sécher.
3
– Imprimer et découper le gabarit « éléphant ».
– Reporter le gabarit sur l’envers de deux feuilles de papier, puis découper.
6
– Coller le corps sur le carnet. Laisser sécher.
7
– Coller l’oreille et laisser sécher.
8
– Avec des Poscas assortis aux papiers, faire des tirets autour de l’éléphant, ainsi qu’autour de son oreille. Faire la queue pour imiter des broderie.
9.png
– Dessiner l’œil au Posca noir.
Et voilà un beau carnet prêt à offrir! Un cadeau idéal pour la fête des mères ou comme cadeau de fin d’année scolaire pour remercier les instits!
N’oubliez pas qu’il est interdit d’utiliser mes tutos pour la vente.

DIY: Essais en Laine feutrée

Au salon Creations et Savoir-faire, j’ai découvert un joli stand rempli de laine feutrée (ou cardée) de toutes les couleurs.

La boutique était celle de Ô Merveille, qui vend de la laine, des aiguilles à feutrer, des kits très sympas pour débuter, des emportes-pièces…

J’ai donc craqué, je suis partie avec un kit de départ (aiguilles de 3 tailles différentes, 3 « tourets » en bois pour les aiguilles, un morceau de mousse, des explications), 3 « pelottes » de laine (ça ressemble plus à du côton) beige, bleu et marron clair, un emporte-pièce étoile et un emporte-pièce ours.

Le soir même, j’ai voulu tester.

PicsArt_1449089307635

J’ai choisi des minis emportes-pièces que j’avais trouvé sur le salon, un nuage et une étoile filante.

On place tout d’abord l’emporte-pièce sur la mousse, ensuite de la laine à feutrer et avec l’aiguille appropriée, on vient piquer droit partout, en insistant sur les bords. Le bruit n’est pas vraiment agréable.

PicsArt_1449089352318

Ensuite, on fait l’autre côté. Puis, on retire l’emporte-pièce, on prend une aiguille plus petite et on continue de feutrer en insistant bien sur les côtés pour bien tout marquer.

PicsArt_1449089414091.jpg

Et voilà mon étoile filante et un petit nuage!

C’est plutôt sympa comme activité manuelle, je vais m’y mettre plus sérieusement d’ici la semaine prochaine. Je rêve de faire un monde tout doux à la Mofy ˆˆ

bild113242_v-tlarge169_w-600_zc-be147c57

Un petit tour au salon Créations et Savoir-faire

Le salon Créations et Savoir-Faire a eu lieu la semaine qui a suivi les attentats à Paris. J’étais donc partagée entre l’angoisse d’y aller, l’angoisse d’y aller pour rien et l’angoisse de passer à côté de belles choses.

Etat d’urgence oblige, je me demandais si le salon allait être maintenu. De plus, de nombreux stands se sont retrouvés vides, à cause de nombreux désistement. j’avais peur d’y aller pour rien, que le salon soit vide.

De plus, un groupe Facebook ne donnait pas envie d’y aller: Pas de sécurité, peu d’exposants… Des démonstratrices comme Natasel n’ont pas pu être présentes (annulation de leurs prestataires).

Mais j’y suis quand même allée!

Niveau sécurité, rien à dire, deux fouilles. De toute façon, c’est pas les vigiles qui auraient pu arrêter des terroristes, encore faudrait-il qu’ils aiment le Scrapbooking.

Niveau circulation, pas trop de monde, donc parfait. J’ai pu faire le tour 2 à 3 fois du salon!

Il y avait des exposants « célèbres »: Toga, Phildar, Azza, La Petite Epicerie, Marie-Claire Idées, La Mercerie Chic, Fiskars,… Et des « petits nouveaux » que j’ai adoré: Adeline Klam, Fifi Joli Pois, O Merveilles, Carole’s Crafts, Mano Kit Kool, etc. Et les exposants moins connus mais que l’on voit sur tous les salons (Lin et L’autre, Polyperles)!

Côté « prix », il y a du raisonnable, avec les mêmes prix que sur les boutiques en ligne et du cher, surtout pour les perles et les apprêts.

Côté « choix », moi qui ne fait ni couture, ni tricot, ni scrapbooking, je ne me suis pas ruinée. Les apprêts étant hors de prix, je me suis juste achetée de quoi faire un peu de laine cardée, de la Foam Clay, quelques emportes-pièces et du papier japonais.

Côté « tendance », j’avoue être un peu déçue, rien d’extra, surtout quand on a Instagram. On voit toutes les tendances du DIY sans bouger de chez soi. Et un peu déçue par le village de Noël également.

Bref, je n’irai pas l’année prochaine, j’ai fait IDCréative à Lille en 2014 et Creativa à Bruxelles en mars, je ne trouve malheureusement pas grand chose dans mon « domaine » qu’est la pâte polymère.

Note positive: Une bonne ambiance, des exposants sympas et j’ai croisé Carmen qui a gagné « Cousu Main » en 2014! 🙂

12289552_1187407414608123_8354425554654019833_n

Et les « vitrines » de Marie-Claire Idées sur Noel étaient top!

Inspiré & Créé: Passion, création et inspiration

Les réseaux sociaux sont très importants pour moi, c’est ma « fenêtre » sur le monde, car avec un enfant en bas âge, sortir dans certains endroits est compliqué.

Mais heureusement, j’ai Facebook, Twitter, Instagram et aussi Alittlemarket.

Alittlemarket, j’y ai ouvert une boutique il y a quelques temps. Et en parcourant le site, j’ai découvert un forum et j’y ai présenté le blog. Et de fil en aiguille, j’ai « rencontré » Aline, heureuse maman de  » Inspiré et Créé «  (sur Alittlemarket).

Je suis donc allée sur son site. Et là, la claque. C’est beau, c’est frais, c’est tendre, c’est girly. On s’y sent bien !

1

Je vous la fais simple (le mieux est d’aller voir par vous-même),  « Inspiré et Créé «  (le site), c’est une boutique en ligne, mais pas n’importe laquelle, une boutique de créateurs où vous pouvez trouver des bijoux, des accessoires pour la maison, de la jolie papeterie, des doudous pour les enfants, des patrons, des printables… Mais aussi une Box à 28€, née de l’association de quatre créateurs­. On y retrouve des bijoux, des produits de décoration, des accessoires de mode et des tote bags illustrés, bref, des créations uniques basées sur un conte original afin de délivrer un message: « aller au bout de son rêve ».

2

Rien que le concept, j’adore. C’est varié, beau, les créateurs ne se ressemblent pas mais vont tellement bien ensemble. On y retrouve d’ailleurs Jijihook, Aux Petites Merveilles, Malalie Créations et bien d’autres, mais surtout Aline elle-même avec sa marque « Inspiré et Créé ».

On y retrouve des matériaux différents, des idées différentes mais dans le même état esprit : le fat-main Made In France, le respect de l’environnement. Je vous vois avec vos yeux tout écarquillés pensant « ça doit être hors de prix ! », et bien non, entre 2.50€ et 27€, de quoi vous faire plaisir et faire plaisir!

Aline, est une jeune femme pétillante, une vraie boulimique de la créativité entre le DIY, le graphisme, la photo, l’écriture et bien d’autres. Une humaine comme on en voit peu, pas qu’on soit tous des aliens, mais trouver quelqu’un où l’humanité prime, c’est rare !

Aline a quel âge ? Tu fais quoi dans la vie ? Tu vis où ? Comment as-tu découvert les loisirs créatifs ?

« Bonjour à tous ! Alors, j’ai 25 bougies actuellement et je vis dans la banlieue parisienne. J’ai découvert les loisirs créatifs depuis mon enfance où je dessinais et je bidouillais déjà avec mes petits doigts. Je me souviens avoir essayer de créer une tirelire Pokemon avec une boule en plastique.

En grandissant, j’ai continué le dessin et j’ai découvert l’art graphique avec Photoshop. Des années après, en parcourant des sites comme Deviantart et Pinterest, ainsi que la blogosphère, j’ai découvert des créations magnifiques qui m’ont donné envie de me remettre à la création manuelle. J’avais commencé par réaliser des figurines en pâte polymère (qui fût un échec cuisant, je dois l’avouer), puis aujourd’hui des bijoux, des produits de déco, de la papeterie, etc. Je suis une boule de créativité ! »

Aline est donc maman d’une boutique en ligne, enfin, plusieurs puisqu’on la retrouve sur Alittlemarket, maman d’un collectif de créateurs via sa boutique et les Box, maman d’un blog, maman de sa propre marque…

Parlons donc un peu de sa marque, de sa créativité.

Aline créée des étiquettes originales, des tentures murales, des bougies naturelles, des kits scrapbooking digital, des aquarelles, des badges, des bijoux…

3

« Je m’inspire en général de la nature, j’aime ajouter une touche de naturel dans mes créations, que cela soit des bouts de bois pour suspendre les tentures murales, les illustrations de fleurs sur les cartes… Je m’inspire également de la fantaisie que l’on peut retrouver dans les films, les romans pour en faire des contes fantastiques qui, à leur tour, vont m’inspirer pour mes créations. Actuellement, je suis très inspirée par les attrapes-rêves d’où ma collection  » Dreamcatcher  » qui présentera des bijoux, de la papeterie et des objets déco avec des attrapes-rêves. »

5

Son blog ? Une vraie mine d’idées fraîches, de DIY (bijoux, déco, etc.) , des coups de cœur, des conseils pour les entrepreneuses, de bulles de bien-être, bref, un vraie magazine de fille, enfin de fille, de « femme » !

Avec une telle activité, comment tu t’organises ?

« Je note tout dans mon calendrier : Les créations de collection, les publications sur les réseaux sociaux, les matériaux à commander, etc. Toutes mes idées de projets et de créations sont écrites dans mes précieux carnets de note. Je fais des priorités, si une activité prend trop de temps, j’essaie de revoir son fonctionnement pour voir si je peux faire autrement pour gagner du temps. J’ai aussi une petite tendance à procrastiner parfois… mais je le gère de mon mieux en pensant à combien je serais fière de moi à la fin de la journée après avoir accompli telle tâche ».

Et concernant tes futurs projets ?

« Des projets, j’en ai pleins ! Tout d’abord, je vais continuer à créer des collections de bijoux, d’objets déco et bientôt de carnets floraux illustrés . Etant également graphiste et photographe à mes temps perdus, je compte également réaliser un portfolio afin de proposer mes services. Enfin, j’aimerais développer ma marque en la faisant connaître au plus de monde possible et donc proposer mes créations dans des boutiques de créateurs / des concept stores en France et peut-être plus tard, pourquoi pas à l’étranger « ?

4

Et le petit mot de la fin…

« Je remercie Petit Lapin d’Epices pour ce chouette interview et j’ai été ravie de vous faire découvrir mon univers ! =)  À très bientôt! »

Et pour continuer avec les liens:

Inspiré et Créé

Son Facebook
Son Twitter
Son Instagram

L’Atelier Numéro 5, une boutique de créations 100% artisanales

Enfin, une boutique de créations 100% artisanales dans le Valenciennois!

11836874_1604107673182425_8671100412273828276_n

L’Atelier Numéro 5, c’est d’abord une histoire d’amour, entre deux passionnés, Daniel et Agnès, couple dans la vie et au travail. Mais à chacun son domaine de prédilection, Daniel au bois, Agnès à la couture et au DIY!

Passionné par le travail du bois, Daniel réalise du mobilier sur mesure, revisite vos anciens meubles (c’est le Christina Cordula des meubles), mais est aussi créateur d’objet de décoration en bois. Son « plus », une peinture 100% naturelle qu’il fabrique lui-même. Il enseigne même son savoir à travers d’ateliers. Il a d’ailleurs remporté le concours Teva Deco Upcycling avec son salon de jardin fait de palettes.

10376286_1434342526825608_6439030096578566850_n

Agnès est quant à elle une boulimique de la créativité. Elle adore coudre (elle a créé la marque « Rose et Cie »), l’esprit Shabby Chic, les beaux tissus, papoter, décorer sa demeure, cuisiner… Son « plus », son bon goût et son cerveau qui ne s’arrête jamais d’avoir des idées.

11259695_421297974717186_4195706212595194213_n

A deux, ils ont donc décidé de créer leur propre boutique pour vendre leurs créations: Articles pour bébé, décorations murales, bijoux, poupées, boîtes, savons artisanaux, bougies naturelles, portes boucles d’oreilles, nichoirs, tabliers, portes-monnaie, ceintures…

IMG_1323

IMG_1341

Le mieux est encore d’aller leur rendre visite! Et il y en a pour tous les goûts et pour tous les prix (à partir de 3€). Et vous pourrez même admirer les meubles de la boutique, réalisés sur-mesure par Daniel.

L’Atelier Numéro 5

5 rue Jean Jaurès

59135 Wallers

http://www.lateliernumero5.fr

Et retrouvez les sur Facebook, Instagram et sur Alittlemarket!

Portrait: Neko Woolly World et ses amigurumis

J’ai découvert Neko Woolly World sur Twitter et j’ai trouvé son coup de crochet très choupi.

totoro

Neko Wooly World, c’est Gwendoline, 22 ans, qui vit à Nantes mais reste Montpellieraine dans l’âme et dans son coeur. Elle a découvert le crochet en regardant les amigurumis sur Pinterest et Deviantart et a débuté en novembre 2014. « J’en avais d’abord parlée à ma belle-mère et elle m’a prêté un crochet pour que j’apprenne les bases du crochet. J’ai ensuite regardée des vidéos sur Youtube et des tutos sur Pinterest  (je passe beaucoup de mon temps dessus comme on trouve énormément d’idées et tuto) ». Et sa folle aventure avec le crochet et les Amigumuris a commencé!

Elle a aussi regardé les blogs et a dû apprendre les différents points du crochet en anglais car « on trouve plus facilement des tutos dans cette langue ». Aujourd’hui, elle continue à s’inspirer des tutos pour parfaire sa technique. « Je suis plutôt perfectionniste et quand cela ne me plaît pas je recommence jusqu’à avoir le résultat « parfait ». J’aime prendre mon temps pour les réaliser et le résultat ne sera que meilleur. Je trouve toujours un personnage à faire en amigurumi et j’adore voir la peluche se créer petit à petit sous le crochet ».

Son regret? De ne pas avoir assez de temps pour réaliser tous ses projets tellement elle a d’idées, comme nous toutes 😉

PicsArt_1431454010156

Gwendoline crochète surtout les jeux vidéo et de mangas car elle est passionnée depuis toute petite, tout comme le Japon. Ceux sont pour elle une source d’inspiration infini, entre la lecture, le dessin et les jeux RPGs. « Les mangas Girly comme Sailor Moon et Card Captor Sakura me font toujours sourire même si ceux sont de vieilles séries, c’est pourquoi je voulais me faire un amigurumi à leur effigie. Et je voulais avoir le poudrier de Sailor Moon ou bien Kero comme les héroïnes, ce qui est chose faite avec le crochet ».

Quant aux jeux vidéos, elle s’inspire principalement de The Legend of Zelda et de Pokémon, des jeux indémodables et une grande source d’inspiration pour de nombreux créateurs. « Il y a tellement de jeux que j’aime (Kingdom Hearts, Final fantasy) et je compte bien faire un personnage de chaque série ».  Elle adore Aphid777 et ses créations sur Deviantart, c’est « l’une des crocheteuses les plus talentueuses que j’ai vu. Elle fait des amigurumis magnifiques sur Pokémon ».

PicsArt_1431454066733

Son plus grand fan et client n’est autre que son mari, passionné lui aussi, qui la conseille, la soutient et la guide dans sa création d’amigurumis, surtout concernant The Legend of Zelda.

Gwendoline a pour rêve de partir au Japon, rêve qu’elle compte bien réaliser d’ici quelques années. « J’aimerais aussi ouvrir une boutique sur le net et faire découvrir mes créations.  Si je pouvais travailler dans une boutique d’arts créatifs, ce serait juste génial, ça allierait ma passion et le travail ».

Et pour suivre et/ou découvrir Neko Woolly World:

Twitter: http://twitter.com/NekoWoollyWorld

Facebook: http://www.facebook.com/nekowoollyworld

Deviant Art: http://nekowoollyworld.deviantart.com/

En plus, en ce moment et jusqu’au 25 mai, vous pouvez gagner une de ses créations sur Twitterˆˆ

IMG_20150512_135121

Tentez votre chance 😉

« Vendre et mettre en avant ses créations », conseils et astuces des Entrepreneuses Créatives

Bonjour,

Voici le cadeau que j’ai eu pour la fête des mères:

livre.jpg

« Vendre et mettre en avant ses créations », par Sophie-Charlotte Chapman et sandrine Franchet, Chez Eyrolles

Une petite bible qui m’accompagne dans mes lectures du soir pour la modique somme de 15€.

Ecrite par les Entrepreneuses Créatives, Sophie-Charlotte Chapamn, Alias Ma Petite Valisette et Sandrine Franchet, Alias Cousette entre Copines.

Au sommaire (et les questions que je me posais) :

– Vous et votre marque: Dois-je déposer ma marque? Comment doit-être un logo? C’est quoi une charte graphique?

– Les aspects juridiques et légaux de la création d’entreprise: C’est quoi « auto-entrepreneur »?

– Vendre en ligne: Quelles sont les différentes plate-formes? Comment vendre en ligne?

– Le prix de ses créations: Suis-je trop chère? Suis-je pas assez chère?

– Le Blog au centre de votre statégie Online: Un blog ça fait pas un peu trop « gamine »? Que dire dessus???

– Du bon usage des réseaux sociaux: Facebook ou Twitter?

– Marketing et techniques de vente: Gné???

– Relations Presse, Blogs et Partenariat: Dois-je embaucher une Amanda Woodward pour faire ma comm???

– Diversifier ses sources de revenus: Puis-je vendre mes créations dans une barraque à frites? (oui ceci fut une idée de génie que j’ai eu)

livre-2.jpglivre-4.jpg

J’ai créé The Cupcake Factory en février 2011. Depuis, j’ai évolué mais en lisant ce livre, je me suis aperçue que je maitrisais certaines choses et d’autres pas du tout!

J’ai donc fait des « check-list » que j’applique mais ça prend du temps. Le temps, ça, le livre en parle. Il est clair et utile de rappeler que pour que sa petite entreprise fonctionne, il faut beaucoup de temps à travailler sur la comm etc, et pas seulement sur ses créations. Voilà le programme de mon été.

Sur le blog des Entrepreneuses Créatives, vous pouvez télécharger des fiches pour ne pas surligner votre livre ou si vous l’avez emprunté à la bibliothèque ou à votre belle-mère:

livre-3.jpg

Moi, je ne peux prêter le mien, il est raturé, surligné et tout, je fais toujours ça à mes livres, d’où mon aversion totale aux E-Book. Et c’est LE MIEN!

La petite critique:

J’AIME:

– Son prix

– Son style de rédaction clair, on a l’impression que ça pourrait être expliqué par une copine et on est pas pris pour une buse

– Ses photos et mise en page, c’est à la fois frais et rétro

– Les témoignages de créatrices, du coup, j’ai découvert des talents!

– Son format (il se glisse facilement dans un sac)

J’AIME PAS:

– Trop « court » (oui, j’en n’ai pas assez mais vu le prix, normal)

– Parfois, pas assez d’explications (peut-être un manque de liens pour compléter, surtout sur le statut), mais ça pousse à aller plus loin dans sa recherche

– Il y a-t-il u numéro 2 en préparation?

Bref, je recommande cet ouvrage, surtout pour ceux et celles qui souhaitent se lancer mais n’osent pas et pour ceux et celles dont l’activité « stagne » comme moi, sans savoir pourquoi. C’est une sorte de bilan sur mon activité, ça m’a pas mal aidé.

Juillet est là, le beau temps aussi, donc si vous cherchez une lecture sympa sur la plage, n’hésitez pas!